Créer un site internet
Les Plantes Carnivores

I. Les différents pièges des plantes carnivores

 

      Les plantes carnivores possèdent donc un piège pour pouvoir capturer la proie avant de l’assimiler. On en distingue trois types : les pièges actifs, les pièges semi-actifs et les pièges passifs.
      Nous allons traiter dans un premier temps des pièges actifs qui sont les plus connus car, quand on nous dit plante « carnivore », on a souvent cette image qui nous vient à l’esprit de cette fameuse plante que l’on retrouve dans de nombreux arts visuels populaires comme la bande dessinée, les dessins animés, les films ou les jeux vidéo, par exemple dans les aventures de Mario, le célèbre plombier créé par la firme japonaise Nintendo.

      Il s’agit en fait d’une dionée (dionea muscipula) ou encore « gobe mouche de Vénus ». Elle n’est pas la seule à posséder un piège actif. Dans ce domaine on peut aussi retrouver l’Aldrovanda qui est, elle, aquatique et de nombreuses autres encore comme l’Utricularia, etc.

Utricularia radiata ha ahaines a                        Aldrovanda vesiculosa 2                          Lot de 100 graines de dionee dionaea muscipula pla

                                                                                               Utricularia Radiata                                           Aldrovanda Vesiculosa                                               Dionea Muscipula

     Nous allons développer notre présentation de la dionée car nous avons pu nous en procurer une. Contrairement à ce que l’on peut penser, elle n’attrape pas ses proies en lançant ses tiges à l’assaut de ses proies comme le montre certains dessins animés. Ce qui ressemble à sa « bouche » est en fait une sorte de piège à loup. La proie, attirée par l’odeur sucrée produite par des cellules nectarifères présentent aux bases des « dents », va venir se poser au centre du piège. Sur chaque partie du piège se trouve trois poils sensitifs qui, touchés deux fois de suite, déclenchent la fermeture du piège sur la proie. On remarquera que ce système est extrêmement bien fait car il empêche la plante de perdre énormément d’énergie sur une goutte d’eau qui passe.

Mais le mécanisme ne s’arrête pas là, commence alors la digestion qui fera l'objet de la deuxième partie.

                                                                                                   Dionee fonctionnement

                                                                                                                                  Schéma du piège d'une Dionée

Ajouter un commentaire